Laine mohair

Le mohair est fabriqué à partir de la toison des chèvres angora, des animaux très doux, aux poils longs et frisés. Cette fibre est jusqu'à trois fois plus isolante que la laine classique : elle « emprisonne » l’air et s’enroule autour. Cela donne une fibre légère et aérienne. C’est l’air contenu dans la fibre qui donne au mohair son pouvoir isolant si particulier.

En hiver, la laine mohair vous apportera une douce chaleur, tandis qu’en été, elle vous protègera des températures trop lourdes. La légèreté et la finesse de la fibre permet à votre peau de respirer et de prévenir la transpiration. Les chaussettes tricotées avec cette laine gardent vos pieds au chaud et au sec et conviennent parfaitement à une utilisation quotidienne.

Le mohair est une fibre très douce, résistante et souple. Elle est faite pour durer, et vous garderez vos vêtements de nombreuses années.

La laine mohair est très agréable au toucher et ne démange pas. Bien entretenue, elle conservera un lustre magnifique.

Le mot de Myriam Joly : « j’ai beaucoup de tendresse pour le mohair, car c’est la fibre naturelle avec laquelle j’ai commencé ! J’apprécie particulièrement sa douceur et son moelleux. C’est LA fibre Missègle, qui m’a donné envie de confectionner mes premières chaussettes. »

La soie

Matière noble par excellence, la soie est un surprenant mélange de douceur et de légèreté. La soie est thermorégulatrice : ses propriétés isolantes protègent aussi bien de la chaleur que du froid. Cette fibre millénaire apporte une sensation de liberté et de douceur.

Nous avons conçu un mélange de soie et de laine Mérinos pour créer un fil d’un confort et d’une légèreté sans pareils. Ce « fil signature Missègle » fait notre fierté depuis de nombreuses années.

Le mot de Myriam Joly : « la soie est une matière très délicate à tricoter, mais elle vaut chaque effort : c’est un vrai plaisir de porter un petit pull en soie. »

Laine mérinos

La laine mérinos provient de la toison des brebis du même nom. Elle est l’une des plus fines laines du monde, trois fois plus fine qu’un cheveu !

La fibre de mérinos s’enroule autour de minuscules coussins d’air : elle est un isolant d’une qualité rare ! Sa finesse et son volume en font une laine particulièrement douce au toucher et agréable à porter. Oubliez la laine épaisse qui démange, la laine mérinos est extrêmement raffinée.

Elle tient chaud en hiver, sans vous faire transpirer. Son élasticité permet un tricotage indéformable.

Le mot de Myriam Joly : « la mérinos est une laine délicate et fine, tout en demeurant très robuste. Bien entretenu, un vêtement en mérinos peut durer de nombreuses années. »

Coton peigné

Nous n’utilisons que du coton peigné. Après un passage par la peigneuse, seules les fibres les plus longues et les plus délicates sont conservées. Ce coton est donc plus doux, et beaucoup plus résistant que le coton classique. Nous utilisons du coton peigné biologique certifié « Global Organic Textile Standard », la certification la plus renommée et exigeante sur les matières écologiques. Ce coton très fin est anti-allergique. Nous confectionnons aussi des chaussettes en coton tricoté en bouclettes. Elles sont ainsi remplies d’air et particulièrement moelleuses. Ces chaussettes, idéales pour les sportifs, permettent d’éviter les ampoules, laissent le pied au sec et le protègent des chocs.

Le mot de Myriam Joly : « Les cotons que nous utilisons sont d’une très grande qualité. Cette matière est douce et légère, et j’apprécie beaucoup ce que nous pouvons tricoter à partir de cette fibre. »

Le fil d'écosse coton

Le fil d’écosse est du coton peigné transformé grâce à une technique géniale, un procédé qui date du 19 ème siècle, inventé par l’anglais John Mercer. On parle de fil de coton « mercerisé ». Cette technique, qui consiste à chauffer la fibre, presque à la brûler, donne au fil de coton une douceur satinée, et une brillance délicate. Le fil d’écosse est une fibre noble, élégante et confortable. En revanche, contrairement à ce que son nom laisse penser, cette fibre n'a rien à voir avec l'Ecosse !

Le mot de Myriam Joly : « Le travail réalisé sur les fibres de coton permet de faire ressortir tout leur potentiel. Nos chaussettes en fil d’écosse coton font parties de nos indémodables ! »

Laine alpaga

La fibre d’alpaga est l’une des plus recherchée. Elle provient de la tonte de l’alpaga, un animal de la famille des camélidés. Il s’agit de la laine la plus luxueuse du monde : elle représente moins d’un pour cent de la production annuelle mondiale de laine.

Elle est d’une extrême légèreté et d’une grande douceur. La laine d’alpaga est moelleuse, et vous protège du froid comme des températures élevées grâce à ses capacités d’isolation. Elle n’emprisonne pas l’humidité de votre peau et la laisse s’évacuer.
Elle est très délicate et particulièrement adaptée pour les peaux sensibles sujettes à l’irritation. Les tissages avec les toisons des jeunes animaux, ce que l'on appelle le "bébé alpaga", sont d'une grande douceur.

Le mot de Myriam Joly : « Avec l’alpaga, nous sommes sur du très haut de gamme. C’est un plaisir de travailler avec une matière qui accorde aussi parfaitement ses qualités pratiques et esthétiques. Un pull en alpaga est un vêtement auquel on s’attache pour longtemps . »

Laine cachemire

Cette laine d’exception est l’une des plus chaudes qui existe, tout en restant d’une exquise légèreté, presque dix fois plus légère que les autres types de laine ! Le cachemire est fabriqué à partir de la toison de la chèvre cachemire qui vit sur les hauts plateaux de l'Himalaya. Pour se protéger des températures extrêmes, elle développe un duvet très fin, doux et isolant.

La laine cachemire réchauffe naturellement votre corps, tout en apportant beaucoup de douceur.

Le mot de Myriam Joly : « le cachemire est idéal pour les plus frileux d’entre-nous. Pour des chaussettes ou des pulls, les propriétés de cette fibre exceptionnelle vous permettent de rester au chaud, sans transpirer et sans poids excessif sur vos épaules. »

Lin

Une fois peignée, filée et tricotée, la fibre de lin a d'excellentes propriétés thermiques, elle ne peluche pas et ne se froisse pas.

Cette fibre est l’héritière d’un savoir-faire français ancien. La culture du lin est très technique, et exige du temps et du labeur. La France est l’un des premiers producteurs mondiaux de lin. C’est pour cette raison que nous sommes attachés au travail de cette fibre : elle est pour nous le symbole de l’excellence du made in France et de ce que nous pouvons accomplir sur notre territoire quand passion et exigence sont réunies. Cette culture est éco-responsable, puisqu’elle ne nécessite pas d’irrigation et permet de capturer du CO2. Elle participe à la retenue chaque année de 250 000 tonnes de CO2.

Le mot de Myriam Joly : « Le lin est une fibre très agréable à travailler. Les vêtements en lin sont frais et léger, mais aussi très doux. Un petit plaid en lin par exemple est idéal pour les soirées d’été ! »

Duvet de yack

Le Yack est un animal qui vit sur les hauts plateaux de l’Himalaya. Pour se protéger du froid, il développe une épaisse toison extrêmement chaude.

Nous sélectionnons le duvet de Yack, la partie la plus fine et la plus douce de la toison. Nos producteurs, en Mongolie, élèvent leurs bêtes dans le plus pur respect de leurs traditions ancestrales.
Le résultat est une fibre aux propriétés extraordinaires, d’une finesse remarquable et à la chaleur enveloppante. Elle est douce et moelleuse.

Le mot de Myriam Joly : « un pull en duvet de yack est un rempart infranchissable contre le froid le plus tenace. J’aime tout particulièrement cette fibre, qui nous vient des confins de l’Asie, pour ses qualités mais aussi pour son histoire . »

Le lyocell

Cette fibre a beau avoir une cinquantaine d’année, elle n’en est pas moins le fruit de la technique et de l’innovation. Le lyocell est de la cellulose d’eucalyptus qui a été décomposée et transformée en fibre. Il s’agit d’une certaine manière d’une fibre « régénérée ». Le lyocell est durable et biodégradable. Sa production est bien moins gourmande en énergie que les fibres synthétiques par exemple. Grâce à ces nombreux atouts le lyocell a obtenu le prestigieux label écologique européen Oeko Tex 100.

Une fois tricoté, les vêtements en lyocell sont doux, léger, et possèdent une belle élasticité. Souple et résistant, le lyocell est idéal pour des vêtements utilisés régulièrement, y compris pour faire du sport.

Le mot de Myriam Joly : « En tant qu’ingénieure agronome de formation, je suis sensible au lyocell, qui est un joli symbole de ce que l’homme est capable de faire quand il collabore avec la nature. Nous fabriquons des chaussettes en lyocell idéales pour la marche par exemple. »

  • Chaussettes lyocell
  • Le seacell

    Le seacell est une fibre extraordinaire. C’est la fibre durable par excellence. Elle a même été nommée « technologie de développement durable de l’année » en 2019. Elle est composée d’un mélange de lyocell, une fibre végétale naturelle elle aussi, et de poudre d’algues brunes, ( ascophyllum nodosum, les latinistes apprécieront) qui poussent dans les océans, notamment au large des côtes d’Islande.

    Les algues utilisées pour fabriquer cette fibre sont récoltées uniquement sur leur partie supérieure pour permettre la repousse. Avec le seacell, nous sommes face à une fibre entièrement naturelle et non-traitée.

    Ce mélange d’algues et de pulpe de bois créé une fibre durable, aux propriétés remarquables : le seacell est très doux pour la peau, prévient toute irritation et offre une grande respirabilité.

    Le mot de Myriam Joly : « Cette fibre représente l’avenir : naturelle, durable et éco-responsable. Mais cela ne servirait pas à grand-chose si on ne pouvait pas confectionner de beaux vêtements avec ! Heureusement, le seacell me permet de fabriquer de belles chaussettes, très fraiches et très douces .

    Information