Céline, remailleuse de chaussettes et joueuse de poker

Céline, qui travaille chez Missegle depuis 5 ans, est une des remailleuses de l’atelier. C’est grâce à elle que nos chaussettes sont si confortables ! Céline incarne aussi la préservation et la transmission de nos savoir-faire : elle a été formée au remaillage à son arrivée et aujourd’hui, c’est elle qui est tutrice !

A son entrée chez Missegle, Céline ne connait pas le remaillage. Elle vient de la restauration. C’est Marie, une des plus anciennes de nos remailleuses, qui lui apprend le métier : « c’était long et difficile, se souvient Céline. Mais une fois l’apprentissage intégré, le métier est moins dur !»

Car le remaillage, c’est remonter, une à une, chaque maille de la pointe de la chaussette. « On a pas le droit à l’erreur, explique Céline, si on manque une maille, la chaussette aura un trou ! » Il y a entre 20 et 40 mailles par chaussette et la difficulté du remaillage varie selon la taille des mailles, le type de tricotage et les matières.

Pour Céline, il y a « une fierté de ne pas se laisser marcher sur les pieds par des machines ! On a encore besoin de l’être humain. »

Depuis quelques semaines, Céline a débuté la formation d’une nouvelle remailleuse. « Je suis contente parce qu’elle travaille super bien ! Dans ce métier, il faut être méticuleuse et soignée. J’étais un peu inquiète d’être formatrice au début, parce que ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas très pédagogue ! (rires) »

En dehors de l’atelier, Céline s’adonne à ses nombreuses passions : la randonnée et surtout la chasse : « je chasse à l’arc et à la carabine ! Mais j’aime encore plus le poker ! Je ne passe pas une journée sans y jouer ! »

Information