Les racines de Missègle

Notre histoire débute en 1983, quand Myriam Joly, jeune ingénieure agronome, crée l’un des premiers troupeaux producteur de laine mohair en France. Les premières ventes d’articles tricotés en fibres naturelles suivent rapidement. Au fil des années, ses fils Olivier et Gaëtan rejoignent l’aventure. Entre temps, l’atelier s’est développé et enrichi de nombreuses couturières qui apportent leur expérience et leurs savoir-faire. Ancrés dans notre territoire et notre petit coin de Tarn, nous mettons un point d’honneur à y conserver l’emploi et les savoir-faire.

Depuis près de 30 ans, nous avançons avec la conviction que le made in France est le bon chemin. Depuis les producteurs de matières premières jusqu’à la confection des articles dans notre atelier, nous luttons chaque jour pour conserver les circuits courts. Aujourd’hui, nous sommes 35 personnes à fièrement porter l’étendard de la qualité française.

Les dates qui ont fait Missègle :

1983 : Création d’un des premiers troupeaux de chèvres angora en France

1994 : Premier catalogue de vente à distance

2007 : Reprise d’un atelier de tricotage de chaussettes

2012 : Les deux fils aînés, Gaëtan et Olivier, rejoignent leur mère Myriam à l’atelier.

2016 : L’atelier reçoit le prestigieux label Entreprise du Patrimoine Vivant qui récompense les savoir-faire d’excellence.

2018 : l’Atelier conçoit les chaussettes les plus solides du monde !

2020 : Début de l’agrandissement de l’atelier avec un nouveau bâtiment de 1500 m2 supplémentaires !

2020 : L’atelier se mobilise pendant la crise du covid-19 et fabrique 185 000 masques barrières en 3 mois. Nous récoltons 185 000 euros pour la médecine !

Information